Conférenciers

Céline BellotCéline Bellot, présidente du CEPE et professeure en service social à l’Université de Montréal

Céline Bellot est professeure à l’Université de Montréal et présidente du Centre d’étude sur la pauvreté et l’exclusion (CEPE), organisme rattaché au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Elle développe des recherches entourant la judiciarisation des populations itinérantes au Canada et des populations en situation de pauvreté.  Elle réalise aussi des évaluations d’interventions novatrices auprès des populations marginalisées soit en regard de leur participation sociale, de leur insertion sociale et professionnelle.


 

 

Martin GoyetteMartin Goyette, professeur en administration publique à l’ENAP

Professeur agrégé depuis 2009, Martin Goyette est également titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’évaluation des actions publiques à l’égard des jeunes et des populations vulnérables. Ses domaines d’expertise compte notamment l’analyse des politiques sociales et des formes d’interventions publiques, les processus et méthode d’évaluation des programmes publics, ainsi que l’étude des dynamiques de collaborations inter-organisationnelles, partenariales et intersectorielles et des dynamiques d’insertion/exclusion sociale. Auteur de plusieurs publications et conférences, il est un collaborateur régulier de l’Association des centres jeunesses du Québec.


 

 

Louise PotvinLouise Potvin, professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal

En plus d’être professeure titulaire au Département de médecine sociale et préventive de l’École de santé publique de l’Université de Montréal, Louise Potvin est titulaire de la Chaire de recherche Approches communautaires et inégalités de santé (CACIS) et directrice scientifique au Centre de recherche Léa-Roback. Elle se spécialise en évaluation de programmes en santé communautaire. Dans le cadre de ses recherches au CACIS, elle dirige un programme de recherche pour examiner la relation entre les caractéristiques des milieux de vie et les inégalités de santé, et documenter la mise en œuvre et le rôle des approches communautaires pour réduire ces inégalités.