Éric Forest

Maire de Rimouski et président de l’UMQ

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) reconnaît plus que jamais le rôle de la participation citoyenne dans la santé des institutions démocratiques du Québec. La participation citoyenne fait partie des valeurs énoncées dans le livre blanc municipal L’avenir a un lieu, publié par l’UMQ en novembre 2012. La transparence, l’imputabilité politique et l’intégrité sont des valeurs de base que doivent porter les élus d’aujourd’hui. Cependant, la participation citoyenne est l’avenue à privilégier pour bâtir des communautés respectueuses de leurs citoyens et des communautés branchées sur le développement durable.

Dans un contexte où le rôle et les responsabilités des municipalités sont de plus en plus diversifiés et où l’opinion des citoyens doit être prise en compte, la participation citoyenne prend tout son sens et favorise une gouvernance de première ligne apte à répondre aux besoins locaux et à stimuler le dynamisme des communautés.

En ces temps difficiles où les allégations de corruption et de collusion ébranlent la confiance des citoyens envers leurs élus, les engagements du livre blanc municipal s’avèrent des pistes judicieuses vers de meilleures pratiques de gouvernance municipale. Le premier engagement (« Une municipalité plus transparente ») recommande d’ailleurs que les élus municipaux s’assurent de la divulgation publique des principes de fonctionnement et de gestion de la municipalité, et qu’ils s’engagent à créer un environnement propice à la participation citoyenne en diffusant une information complète et compréhensible à la population.

Le citoyen est au cœur des préoccupations de la municipalité et celui-ci souhaite désormais être mieux informé, davantage consulté en amont et participer activement aux décisions qui affecteront sa qualité de vie. Il s’avère donc primordial pour les décideurs d’élaborer de bonnes stratégies de consultation publique pour assurer une meilleure gouvernance, car cette démarche permet entre autres choses la diffusion des savoirs et la construction d’un dialogue menant à l’amélioration des pratiques de tous les acteurs.

La consultation publique est également un bon exercice de communication en ce qu’elle permet aux élus d’expliquer et de démystifier les actions municipales en les confrontant aux craintes et aux considérations de la population. Cet exercice s’avère incontournable dans la mesure où il place la transparence au premier plan.

La participation citoyenne contribue à la cohésion entre les actions municipales et les attentes de la population, représentée par des citoyens volontairement engagés. Le citoyen n’est pas considéré uniquement comme un bénéficiaire de services, mais bien comme un acteur de son milieu, pouvant apporter son expertise et ses talents et en faire bénéficier sa communauté. Toutefois, la participation citoyenne doit favoriser l’expression de la majorité et non seule- ment celle de groupes d’intérêt particulier, qui sont légitimes, mais pas toujours représentatifs de l’intérêt et de la volonté populaires.