L’égalité, c’est mieux: une entrevue exclusive avec Wilkinson et Pickett, les auteurs de The Spirit Level (vidéos)

NicolasNicolas Zorn

Analyste de politiques

Publié le 31 mai 2016.

Lorsque l’Institut du Nouveau Monde (INM) a lancé le Rendez-vous stratégique sur les inégalités sociales en 2013, le livre The Spirit Level, signé par les épidémiologistes britanniques Richard Wilkinson et Kate Pickett, était alors l’un des principaux ouvrages clés publiés sur les nombreux problèmes liés aux inégalités.

Cet ouvrage avance que plus une société est inégalitaire sur le plan des revenus, plus elle souffrira de problèmes d’envergure qui touchent tant à la santé (stress, obésité, etc.), et à l’espérance de vie, qu’à la réussite scolaire, la stabilité de l’économie et la mobilité sociale. On peut trouver un résumé de ces répercussions sur le site du Equality Trust, un OBNL fondé par les auteurs du livre.

Lors de sa publication en 2010, The Spirit Level est rapidement devenu un succès mondial; en 2012, déjà 150 000 exemplaires anglais étaient écoulés dès 2012, et il a depuis été traduit en 23 langues. D’ailleurs, une version francophone intitulée L’égalité, c’est mieux. Pourquoi les écarts de richesse ruinent nos sociétés (Écosociété) a été publiée au Québec en 2013.

Inspiré par ces constats, l’INM a organisé en 2013 un séminaire réunissant des experts québécois et internationaux sur le sujet, ce qui a mené à la mise au monde de deux publications, soit Miser sur l’égalité (Fides, 2014), un ouvrage collectif rassemblant 19 textes originaux et une préface de l’économiste américain James Galbraith, et Les inégalités, un choix de société? (INM, 2015).

Une entrevue enrichissante

Il y a quelques mois, l’INM a eu le plaisir de recevoir les auteurs de The Spirit Level à ses bureaux à Montréal. Nous avons eu l’occasion de leur poser plusieurs questions sur les causes et les conséquences des inégalités élevées qui caractérisent plusieurs sociétés modernes, ainsi que les solutions pour les diminuer. L’entrevue s’est déroulée en anglais, mais elle est sous-titrée en français (cliquez sur l’icône CC pour faire apparaître les sous-titres). En voici cinq courts extraits:

Pourquoi les inégalités sont-elles un problème?

Pourquoi les sceptiques sont-ils si difficiles à convaincre?

Pourquoi la réduction des inégalités n’est-elle pas une priorité politique?

Quelles récentes découvertes sur les inégalités?

Quelles suggestions pour les politiciens du Québec?

L’entrevue intégrale exclusive de 51 minutes est également disponible en ligne, en deux parties.

Bon visionnement!