Nancy Neamtan

L’essor de la participation citoyenne est largement tributaire de la volonté des décideurs d’écouter les citoyens qui veulent s’exprimer, de partager avec le public une partie du pouvoir qui leur incombe. C’est pourquoi nous avons demandé à une quinzaine de chefs d’entreprise et d’association, de militants, d’anciens élus ou de leaders d’opinion de répondre à la question suivante: «D’après vous, à quoi la participation citoyenne peut-elle être utile?»

Nancy Neamtan, présidente-directrice générale, Chantier de l’économie sociale

La participation citoyenne est la base de toute démocratie. Et une réelle démocratie constitue le seul véritable moyen d’atteindre des objectifs d’équité, d’égalité et de justice sociale.

N’oublions pas qu’une véritable démocratie dépasse largement l’acte de voter. Elle doit s’exercer dans tous les aspects de notre vie en société, sur des questions sociales, culturelles, économiques et politiques. La participation citoyenne doit aussi prendre des formes diverses, que ce soit par la prise de parole, le débat public, l’implication dans des organisations citoyennes, les choix de consommation responsable ou l’action collective au cœur de l’économie.

Il ne faut également jamais perdre de vue qu’il est impossible de dissocier la démocratie politique de la démocratie économique. Sans démocratie économique, il n’y a pas de véritable démocratie politique, car les moyens financiers finissent inévitablement par dicter ou influencer les processus décisionnels, les intérêts d’une minorité prenant ainsi le dessus sur des processus politiques au nom d’impératifs économiques.

Ainsi, la participation citoyenne au cœur de l’économie s’avère essentielle. Le mouvement d’économie sociale qui s’appuie sur des entreprises et organisations collectives et démocratiques issues de l’action citoyenne constitue une manifestation de cette recherche d’une véritable démocratie et marque l’émergence d’un autre modèle de développement basé sur la durabilité, la solidarité et l’inclusion. Ce mouvement de fond, présent sur tous les continents, se base sur une autre logique économique que celle du rendement financier à tout prix. Il se fonde sur la participation citoyenne dans les domaines de la production et de l’échange de biens et de services, de l’investissement, de la consommation, et dans la détermination des règles du jeu devant encadrer l’activité économique.

De la même manière, la démocratie culturelle, s’appuyant sur une participation citoyenne, est indispensable à toute vraie démocratie. L’expression culturelle, dans son sens le plus large, permet à l’ensemble des citoyens de s’affirmer, de s’exprimer sur la base d’une identité collective et de se faire une opinion éclairée dans la pratique d’une citoyenneté active.

Dans les faits, la participation citoyenne n’est pas une question d’utilité : il s’agit d’un enjeu à la base même de l’exercice et de la pérennisation de la démocratie.