Consultation de l’INM sur le projet de loi n°56


Le projet de loi n°56 sur le lobbyisme menace-t-il la participation citoyenne?

CONSULTER LE COMPTE RENDU DE LA CONSULTATION

L’Institut du Nouveau Monde (INM) invite des experts et des représentants d’OBNL à une table-ronde d’échanges portant sur le projet de loi n°56 relativement à l’assujettissement des OBNL aux règles d’encadrement du lobbyisme.

L’Institut du Nouveau Monde est un organisme non partisan dont la mission est d’accroître la participation des citoyens à la vie démocratique.  L’INM s’inquiète du fait que le projet de loi 56 freinera considérablement la participation citoyenne dans de nombreux OBNL œuvrant pour le bien-être collectif et le bien commun au Québec.

Lieu, heure et date

Le 22 février, de 13h30 à 16h30
Le Gésu: Salle d’Auteuil 1200, rue de Bleury, Montréal, QC H3B 3J3

Déroulement préliminaire – demi-journée d’échange sur le projet de loi 56

Mis à jour le 18 février à 11h30

Heure Activité
13h30-13h45 Mot de bienvenue de Sophie Seguin-Lamarche, directrice des communications, suivi d’une mise en contexte de l’animateur de l’après-midi, Michel Venne, directeur général de l’Institut du Nouveau Monde.
13h45-14h15 Table ronde: Mercédez Roberge, Alexandre Leduc et Gilles Ouimet présentent à tour de rôle les faits saillants de leur analyse par rapport au projet de loi n°56 portant sur l’assujettissement des OBNL aux règles d’encadrement du lobbyisme; chacun dispose de 10 minutes pour sa présentation.
14h15-15h15 1er échange plénier – Quelles sont vos préoccupations à l’égard du projet de loi 56? Chaque participant dispose de 2 à 3 minutes pour réagir aux présentations et pour présenter ses préoccupations.
15h15-15h30 Pause
15h30-16h15 2e échange plénier – Quelles sont vos propositions de modification pour répondre à vos préoccupations à l’égard du projet de loi 56?
16h15-16h30 Mot de clôture de Michel Venne

Intervenants


Alexandre Leducalexandreleduc
Conseiller syndical au service de la recherche de la FTQ

Diplômé en histoire, Alexandre a effectué ses premiers pas dans la défense des travailleurs et travailleuses en fondant le Syndicat des salarié(e)s du musée Stewart où il travaillait comme guide-animateur. Par la suite, au cours de sa maîtrise, il a été président du Syndicat des étudiants et étudiantes employé-e-s de l’UQAM (SETUE) et fondé une fédération des syndicats d’étudiantes et étudiants employés. Il a par la suite travaillé comme recruteur et conseiller syndical à l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC). Il travaille au service de la recherche de la FTQ depuis un an.

Dans son mémoire de maîtrise, Alexandre s’est intéressé à l’histoire du mouvement étudiant au Québec. Il a été récipiendaire de nombreux prix et bourses reliés à son parcours académique et militant, dont la médaille de l’Assemblée nationale.


Gilles-Ouimet

Gilles Ouimet
Avocat

Juriste réputé dans la communauté juridique, Gilles a développé une expertise particulière en droit pénal et professionnel. Il est aussi reconnu pour son leadership fondé sur des valeurs d’éthique et d’intégrité. Impliqué dans son milieu, il a occupé successivement les fonctions de bâtonnier du Barreau de Montréal et du Barreau du Québec puis de député à l’Assemblée nationale. Sa capacité d’écoute et son ouverture d’esprit combinées à de solides habiletés de communicateur et un jugement sûr font de lui un dirigeant apprécié et un conseiller recherché.


Mercédez-Roberge

Mercédez Roberge
Coordonnatrice, Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles

Originaire du Saguenay, Mercédez Roberge travaille et milite dans le milieu féministe et communautaire depuis 30 ans. Que ce soit par son travail pour la Marche des femmes «Du pain et des roses» (1995), comme présidente du Mouvement pour une démocratie nouvelle (2003-2010), ou par son rôle au bureau international de la Marche mondiale des femmes en l’an 2000 (1998-2002), son parcours est orienté par la quête de l’égalité, l’amélioration des conditions de vie et l’exercice de la démocratie.

Depuis 2007, elle est coordonnatrice de la Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles. À ce titre, elle représente la Table à plusieurs instances nationales de concertation des mouvements sociaux, ainsi que sur des comités de travail avec le ministère de la Santé et des Services sociaux. La Table rassemble 41 regroupements nationaux intervenants dans le domaine de la santé et des services sociaux, en fonction d’une vision globale de ce dernier. Les actions de la Table er de ses membres rejaillissent sur 3000 groupes d’action communautaire autonomes, répartis dans toutes les régions.


CONSULTEZ LA DOCUMENTATION MISE EN LIGNE PAR LE COMMISSAIRE AU LOBBYISME