Profil Mobilisation : une campagne pour éradiquer le racisme à l’embauche

Par Cassandre Drouin-Lauzon, le samedi 12 août 2017

Photo : Alexandre Claude

« Développer des plateformes créatives qui mobilisent les masses, c’est le but ultime du profil mobilisation de l’école d’été », explique Claudia Beaudoin, l’animatrice du profil Mobilisation lors du deuxième jour de l’École d’été.

La veille, les participants avaient pu en apprendre plus sur le thème principal du profil de cette année : la discrimination systémique des minorités visibles à l’embauche. Ils ont eu la visite de professionnels comme El Hadji Diaw, conseiller en emploi au Centre d’Accueil et de Référence sociale et économique pour Immigrants Saint-Laurent (CARI), une organisation qui aide les immigrants à s’intégrer dans la société québécoise.

Le profil a aussi accueilli Alissa Lauriault, chef du programme Interconnexion à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, qui est venue présenter les intérêts des entreprises dans le domaine du recrutement.

Ces mentors ont mis de l’avant les réalités qui teintent notre société sur cet enjeu en présentant des statistiques surprenantes sur le racisme systémique font preuve, consciemment ou non, par les recruteurs.

Après avoir eu l’occasion d’analyser différentes campagnes de mobilisation et avoir acquis certaines connaissances sur la commercialisation de celles-ci, les participants ont eu 20 minutes pour élaborer leur propre projet de campagne selon trois points : l’objectif principal du message, le public cible et l’indicateur de réussite.

L’atmosphère respectueuse qui planait alors dans la salle traduit bien les valeurs du vivre ensemble et le fait qu’il faut « s’intéresser à l’opinion de l’autre pour développer ses propres arguments », comme l’explique l’animatrice Claudia Beaudoin, qui est aussi chargée de projet à l’INM.

Les participants, divisés en petits groupes, se sont ensuite engagés dans des discussions qui reflètent leurs inquiétudes face à cet enjeu social québécois et ont présenté leurs concepts de campagnes. Mathieu Morin, directeur des ventes et du marketing à la Coopérative Belvédère communication, une organisation à but non lucratif qui s’occupe de la conception, l’élaboration, et la coordination de projets de campagnes, les a guidés et conseillés grâce son expérience dans le métier.

À la fin de l’atelier, ils ont regroupé leurs idées et ont tenté de s’entendre sur la réalisation d’un projet commun. L’objectif de Mathieu Morin était de repartir avec un projet de campagne sur le racisme à l’embauche afin de le présenter à son agence et d’élaborer une maquette qui reflétera le plus possible les désirs des participants.