L’état du Québec 2022 | L’avenir est-il d’abord communautaire?

En vente dès le 11 novembre 2021

Pour cette nouvelle édition de L’état du Québec, l’INM a réuni une cinquantaine d’autrices et d’auteurs qui interrogent la notion de communauté. Ces personnalités reconnues ou issues de la relève analysent les motivations et les mécanismes à la base de nos connexions avec les autres. L’ouvrage collectif regroupe 25 textes inédits qui couvrent des thématiques comme l’éducation, la justice sociale, la participation citoyenne, le logement, la liberté d’expression, la santé, l’aménagement et le patrimoine, le travail, l’économie, la culture et les changements climatiques. Une lettre adressée au premier ministre et un sondage exclusif complètent ce tour d’horizon permettant de mieux comprendre la société québécoise et présentant des solutions aux défis que nous devons relever collectivement.

50 autrices et auteurs

25 textes inédits

1 sondage CROP exclusif

Acheter L’état du Québec 2022
L’état du Québec 2022 disponible dans toutes les librairies et en ligne.

Papier : 27,95 $ | PDF : 13,99 $

Commandez-le dès maintenant!

Soutenez la production de L’état du Québec
L’INM émettra un reçu de charité équivalant au don à la fin de l’année en cours.

Les montants petits et grands sont acceptés

Faire un don

Sous la direction de Sandra Larochelle, Josselyn Guillarmou et Julie Caron-Malenfant, des textes inédits de :

Isabelle Archambault, Rachida Azdouz, Sylvie Barma, Hélène Bélanger, Nicolas Bernier, Antoine Boivin, Nicolas Bourgois, Anne-Sara Briand, Julie Caron-Malenfant, Suzanne Coupal, Alexandre Coutant, Marie-Claude Durette, Iréna Florence Harris, Nadine Forget-Dubois, Pierre Fortin, Sarah Fraser, Radhanath Gagnon, Alain Giguère, Josselyn Guillarmou, Jean-François Kacou, Eve Lagacé, Josée Lapalme, Sandra Larochelle, Maryse Lassonde, Olivier Lemieux, Armand MacKenzie, Marie-Ève Maillé, Karel Mayrand, Myriam Morissette, Isabelle Morrissette, Audrey Murray, Brian Myles, Laurie Pabion, Sylvain Paquette, Maxime Pedneaud-Jobin, Manuel Penafiel, Rocio Perez, Claudel Pétrin-Desrosiers, Philippe Poullaouec-Gonidec, Rémi Quirion, Ghislaine Rouly, Marie-Dina Salvione, Tanya Sirois, Kharoll-Ann Souffrant, Jennifer Thompson, Marie-Christine Tremblay, Claire Trottier et Fabrice Vil.

Avant-propos

La gang, la clique, la bande, le groupe, la troupe, le club, le front, la nation, l’union, la ligue, le parti, l’adelphie, le réseau, l’alliance, le collectif, le quartier, la communauté. Les mots ne manquent pas pour désigner ces espaces, identités, représentations, et ces rapports géographiques, ethniques, politiques et sociologiques qui rassemblent et mobilisent autant qu’ils fragmentent et divisent nos sociétés.

Les communautés définissent très largement nos relations avec les autres et par rapport aux autres. En ce sens, la notion même de communauté est complexe et semble parfois un peu floue. Utilisée dans différentes disciplines, elle suscite un regain d’intérêt depuis quelques années, tant de la part de celles et ceux qui se prévalent de réseaux de solidarité et d’espaces où l’on se ressemble et se rassemble, que chez celles et ceux qui y voient un facteur de polarisation, contraire au projet universaliste des Lumières. D’autres y voient aussi bien une solution qu’une impasse face aux mouvements de repli des sociétés et à la montée du populisme et du nationalisme dans plusieurs pays. De quoi y projeter beaucoup d’attentes ou d’aversion, créer des groupes plus ou moins constitués et risquer d’y associer des personnes qui peinent à s’y retrouver.

La pandémie que nous vivons a certainement permis de jeter un éclairage différent sur les motivations et les mécanismes à la base de nos connexions avec les autres. Partout dans le monde, les consignes sanitaires de distanciation physique ont visé à restreindre les échanges en présence afin de limiter la propagation du virus. Les frontières se sont rapidement fermées et chacune et chacun s’est replié autant que possible sur son foyer. Il n’empêche que les communautés n’ont pas cessé d’agir ces derniers mois, que ce soit en ligne et sur les applications de messagerie instantanée, à travers des initiatives solidaires pour venir en aide à des populations plus vulnérables, ou encore lorsqu’est venu le temps de se faire vacciner, selon un ordre de priorité entre générations, personnes à risque et communautés isolées ou éloignées.

Au Québec, le prisme de la communauté est partout

C’est elle qui exulte le soir du 24 juin 2021 lors de l’accession du Canadien de Montréal à la finale de la coupe Stanley, une première depuis 1993. C’est la communauté qui se mobilise à Sherbrooke en août pour faire rapatrier des proches retenus en Afghanistan après la reprise du pouvoir par les talibans. Ce sont les femmes et leurs alliés qui, en juillet, s’organisent en collectifs pour dénoncer le quatorzième féminicide commis au Québec depuis le début de 2021 et encollent les murs d’affiches dénonçant les violences faites aux femmes. Ce sont également les communautés qui ont pleuré les centaines d’enfants autochtones dont les corps ont été retrouvés à l’été 2021 aux abords d’anciens pensionnats et qui ont entamé des recherches partout au pays et dans la province. Ce sont encore elles qui font tomber des statues de personnages liés au colonialisme à Montréal et ailleurs dans le monde en août 2020, dans le cadre des mobilisations sociales contre les violences policières et le racisme systémique. C’est aussi la communauté qui manifeste contre l’instauration du passeport vaccinal à Gatineau, Québec ou Matane. Les communautés, ce sont les infirmières et infirmiers qui dénoncent la présence de manifestantes et manifestants devant des hôpitaux et des établissements de santé. Ce sont également les parents qui se mobilisent dans toutes les régions du Québec pour l’obtention de places en garderie, ou les personnes qui placardent les villes de panneaux électoraux dès l’annonce du déclenchement des élections fédérales de septembre 2021 et des élections municipales de novembre.

50 autrices et auteurs réunis

Dans le cadre de cette édition de L’état du Québec, nous avons réuni des membres de la communauté universitaire, un ancien maire, une ex-juge à la Cour du Québec, des actrices et acteurs du monde communautaire, le directeur du quotidien Le Devoir, le scientifique en chef du Québec, des médecins et une patiente, un sondeur, la présidente du Conseil supérieur de l’éducation et son équipe, un conseiller en éthique, l’experte-conseil en diversité, équité et inclusion de la Ville de Québec, un entrepreneur social, la directrice du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec, une directrice et un directeur de fondation, la présidente de la Commission des partenaires du marché du travail, le directeur général de la Ville de Percé, des représentantes de l’Association des bibliothèques publiques du Québec et un artiste. Ils et elles nous parlent des communautés. De quelles manières l’engagement des Québécoises et des Québécois se concrétise-t-il ? Comment ces citoyennes et citoyens qualifient-ils leur sentiment d’appartenance à leur quartier, à leur famille, à leur groupe d’amis ou à leur milieu de travail ? Où et comment les communautés se retrouvent-elles ? Comment peut-on les faire davantage dialoguer ? Comment peuvent-elles, par les fortes connexions qu’elles génèrent et l’élan qu’elles insufflent, mobiliser la population face aux grands défis qui nous attendent ?

25 articles inédits

En abordant la notion de communauté sous différentes perspectives, ces 25 articles inédits offrent un tour d’horizon, théorique et pratique, des façons de renforcer le tissu social, l’économie, la démocratie. Mais aussi de préserver notre mémoire collective, de faire vivre les villes autrement, de tendre vers plus d’égalité, d’engager le dialogue, de s’impliquer, de se questionner, voire de s’indigner.

Nous espérons que ces réflexions vous feront voir toute la force et le potentiel des connexions avec l’autre et vous permettront de répondre à la question qui a animé notre travail : l’avenir est-il d’abord communautaire ?

Enfin, nous remercions l’ensemble des partenaires qui assurent la vitalité de la communauté de l’INM et qui nous ont permis de produire cet ouvrage, soit notre éditeur, Del Busso, le quotidien Le Devoir, les Fonds de recherche du Québec, CROP, le Conseil supérieur de l’éducation, la Fondation du Grand Montréal et la Commission des partenaires du marché du travail.

Sandra Larochelle et Josselyn Guillarmou

Codirecteurs de L’état du Québec 2022

Table des matières
L’état du Québec 2022

Avant-propos
Sandra Larochelle et Josselyn Guillarmou

Lettre au premier ministre
Julie Caron-Malenfant

Sondage
L’émergence d’une nouvelle connexion à autrui
Alain Giguère

Municipal
1. Lettre aux nouvelles élues et aux nouveaux élus municipaux | Maxime Pedneaud-Jobin
2. Les défis ne manqueront pas | Brian Myles

Éducation
L’école, la communauté et l’éducation au numérique | Maryse Lassonde et Nadine Forget-Dubois
3. Repenser l’espace public contre les inégalités numériques | Sylvie Barma
4. Développer la littératie numérique au sein des bibliothèques publiques | Eve Lagacé et Marie-Christine Tremblay

Sciences
5. Quand recherche scientifique et société civile se parlent | Entrevue avec Claire Trottier et Rémi QuirionPropos recueillis par Sandra Larochelle

Liberté d’expression
6. La liberté académique à l’épreuve du pluralisme | Rachida Azdouz

Santé
7. Faire communauté au-delà de la pandémie | Antoine Boivin, Ghislaine Rouly, Laurie Pabion, Marie-Claude Durette et Manuel Penafiel

Aménagement et patrimoine
8. Faire la ville par le paysage | Sylvain Paquette et Philippe Poullaouec-Gonidec
9. Des outils et des gestes pour répondre aux besoins de notre patrimoine collectif | Marie-Dina Salvione

Participation citoyenne
10. Écrivaine publique en temps de pandémie | Suzanne Coupal, avec la collaboration d’Isabelle Morrissette
11. Le temps du dérangement | Marie-Ève Maillé
12. La communauté dans l’organisation de l’éducation au Québec | Olivier Lemieux

Travail
13. La concertation pour relever les enjeux de l’emploi | Entrevue avec Audrey Murray et Jean-François KacouPropos recueillis par Myriam Morissette, avec le soutien de Nicolas Bourgois

Économie
14. Des raisons d’avoir confiance dans l’économie du Québec | Pierre Fortin

Logement
15. Repenser le logement | Hélène Bélanger

Féminisme
16. Mouvements sociaux et féminismes en ligne à l’ère de #MoiAussi | Kharoll-Ann Souffrant

Justice sociale
17. Pour en finir avec le racisme envers les Peuples autochtones | Tanya Sirois et Armand MacKenzie

Vivre-ensemble
18. Agir ensemble pour bâtir une société véritablement inclusive | Iréna Florence Harris

International
19. La COVID-19 comme défi à la solidarité sociale et internationale | Nicolas Bernier

Jeunesse
20. Repenser la participation de la jeunesse pour l’équité et l’innovation | Sarah Fraser, Josée Lapalme, Isabelle Archambault, Jennifer Thompson et Rocio Perez
21. Renforcer le tissu social, une équipe sportive à la fois | Fabrice Vil

Culture
22. L’art, entre pratique individuelle et expérience collective | Entrevue avec Radhanath Gagnon | Propos recueillis par Sandra Larochelle et Josselyn Guillarmou

Médias
23. Des espaces d’expression diversifiés ouverts par le numérique | Alexandre Coutant

Philanthropie
24. Les fondations communautaires pour une relance juste, verte et inclusive | Karel Mayrand

Changements climatiques
25. Crise climatique : une responsabilité collective de santé publique | Claudel Pétrin-Desrosiers et Anne-Sara Briand

Commander
L’état du Québec 2022

Les dernières éditions de L’état du Québec

Cahier spécial Le Devoir | Samedi 14 novembre 2021

EDQ2022 LeDevoir

À lire sur le site du Devoir 

Acheter L’état du Québec 2022
L’état du Québec 2022 disponible dans toutes les librairies et en ligne.

Papier : 27,95 $ | PDF : 13,99 $

Commandez-le dès maintenant!

Soutenez la production de L’état du Québec
L’INM émettra un reçu de charité équivalant au don à la fin de l’année en cours.

Les montants petits et grands sont acceptés

Faire un don

À propos de L’état du Québec et de l’INM

L’état du Québec 2022 est la 26e édition de cette publication. L’ouvrage phare de l’INM – une organisation non partisane dont la mission est d’accroître la participation des citoyennes et des citoyens à la vie démocratique – propose cette année différentes perspectives autour de la notion de communauté.

Demandes média | À propos de l’INM

Pour la réalisation de L’état du Québec 2022, l’INM est heureux de bénéficier du soutien de précieux partenaires : le quotidien Le Devoir, les Fonds de recherche du Québec, CROP, le Conseil supérieur de l’éducation, la Fondation du Grand Montréal et la Commission des partenaires du marché du travail.