Rapport d’activités 2020-2021 de l’INM

Téléchargez la version PDF
LE MOT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION ET DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE

ENSEMBLE, PRÉPARER L’AVENIR

Michel Cossette
président du conseil d’administration

Julie Caron-Malenfant
directrice générale

Alors que la COVID-19 a dominé dans l’agenda de l’année, l’INM a réussi à s’adapter voire mieux, à rebondir. 

Lorsque le Québec a été mis sur pause pour quelques semaines au printemps 2020, tout le monde retenait son souffle. L’INM n’y a pas fait exception. Tous nos événements ont été annulés ou reportés. L’équipe a dû ralentir le rythme. Quelques collègues ont été temporairement mis à pied. 

Mais puisque la démocratie ne prend pas de répit, et parce que la technologie le permet, l’INM a rapidement repris ses activités à un rythme encore plus soutenu. C’est avec fierté que nous vous présentons dans ce rapport le bilan des activités menées par l’INM pour l’exercice 2020-2021. 

Survol des activités de l’année 2020-2021 

En participation publique, les dossiers de transport public (exo, ARTM) et d’aménagement n’ont plus de secret pour l’équipe. Le secteur Villes et territoires continue d’occuper nos collègues, et nous pouvons désormais nous targuer d’avoir travaillé aux quatre coins du Québec, de Gatineau aux Îles-de-la-Madeleine et de Rouyn-Noranda à Sherbrooke. La diversification de nos projets dans d’autres secteurs d’intervention nous donne pleinement confiance en l’avenir de l’organisation. Par exemple, nous avons animé un jury citoyen sur l’expertise infirmière, à l’invitation de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec. Nous avons également accompagné un groupe de citoyennes et de citoyens, d’agricultrices et agriculteurs dans la rédaction d’un contrat social sur l’autonomie alimentaire du Québec, à la demande de l’Union des producteurs agricoles. Nous avons soutenu la démarche Vers une Grande assemblée du droit et de la justice, une initiative de l’Institut québécois de réforme du droit et de la justice. Le Comité consultatif sur la réalité policière a mandaté l’INM pour organiser des forums de consultation. La participation publique est dorénavant une exigence à laquelle se prêtent de plus en plus d’acteurs publics et notre organisation est très souvent de la partie. L’INM a aussi développé une offre de formations en ligne et a rendu disponible gratuitement un webinaire sur l’utilisation des civic tech pour stimuler la participation citoyenne. 

Dans le domaine de l’éducation à la citoyenneté, l’année 2020-2021 a été marquée par un important virage numérique. Nos écoles de citoyenneté (été, hiver, itinérante, d’influence) se sont déroulées en ligne, nous permettant de rejoindre plus facilement des jeunes de partout au Québec, grâce notamment au soutien financier du Secrétariat à la jeunesse du Québec. Le programme d’éducation CiviQc a profité du confinement pour développer une trousse interactive d’éducation à la citoyenneté pour les jeunes du secondaire. La démarche jeunesse sur le vivre ensemble a réuni une deuxième cohorte, qui a notamment travaillé à la rédaction d’un avis jeunesse sur le thème du vivre ensemble, remis au ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration. Une première saison du balado Nous autres a également été produite dans le cadre de cette démarche, fruit d’une collaboration avec le Collectif Noor. 

Notre laboratoire d’idées a profité de la 25e édition de l’ouvrage L’état du Québec pour en faire une refonte. Cette édition, portant sur la relance post-Covid, a été un succès célébré lors du lancement virtuel animé par Marie-Louise Arsenault dans le studio du Palais des congrès Montréal. D’ailleurs, L’INM et le Palais des congrès de Montréal ont signé une entente de collaboration qui permet la coproduction de la 2e saison du balado Le Réverbère dans de magnifiques studios. La démarche Rêver pour créer, soutenue par la Fondation Lucie et André Chagnon, nous a permis de capter la vision d’avenir qu’ont les jeunes du Québec dans 20 ans, vision déposée aux archives nationales (BAnQ). L’INM a aussi publié des lettres d’opinion, faisant valoir tantôt le travail des jeunes qu’il a réunis,tantôt l’importance pour nos gouvernements de recourir à la démocratie participative pour mieux gérer la crise de la Covid-19 et les crises à venir, notamment en matière de climat. 

Vision d’avenir 

Entre juin et décembre 2020, l’INM a mené un exercice de planification stratégique qui a mis à contribution la communauté de l’INM (660 personnes ont répondu à un questionnaire en ligne), les partenaires (20 entrevues ont été réalisées), ainsi que le conseil d’administration et l’équipe des personnes salariées (ateliers de travail et réunions de suivi). L’exercice a permis de confirmer que les énoncés fondamentaux de l’organisation demeurent pertinents (ambition, conviction, axes d’intervention). 

La vision stratégique qui s’est dégagée de l’exercice « Ensemble, préparer l’avenir » se décline sous 4 piliers qui guident déjà l’action et continueront de le faire dans les prochaines années : renforcer notre positionnement, consolider notre expertise, intensifier les collaborations et les partenariats et maximiser notre impact. Le mode collaboratif utilisé pour élaborer la stratégie a aussi percolé dans sa mise en oeuvre : chaque pilier est pris en charge par un membre de l’équipe de gestion, qui est appuyé par d’autres collègues dans la concrétisation de chaque action. 

Après plus d’un an en mode pandémique, nous constatons les limites du virtuel. Nous remarquons que nous sommes collectivement rompus à l’art du télétravail et des rencontres virtuelles, mais que notre public et nous-mêmes sommes davantage réticents à participer à des activités citoyennes en ligne. Nous entamerons une réflexion à ce sujet au cours de l’exercice 2021-2022. 

Le conseil d’administration de l’INM

Pendant l’année, le conseil d’administration de l’INM a poursuivi avec la permanence son travail d’amélioration des outils de gouvernance. Le comité finances veille en continu à l’amélioration des outils de gestion financière développés dans les dernières années et poursuit la mise en place des procédures toujours plus robustes entourant les finances de l’organisation. Le comité gouvernance a travaillé notamment à la mise à jour du processus de sélection des nouveaux administrateurs et administratrices, à la révision du cycle annuel des activités du Conseil et à l’élaboration du code d’éthique pour les membres du personnel et du conseil d’administration. Quant au comité stratégie, il a approuvé le lancement d’un chantier, dirigé par la direction générale, visant le renouvellement du plan stratégique de l’INM pour les prochaines années. Les travaux ont cours actuellement.

Perspectives d’avenir

La démocratie est plus que jamais sous tension. Les pouvoirs exceptionnels que se sont donnés les gouvernements pour gérer la pandémie et ses impacts ne peuvent être maintenus indéfiniment. La relance post-COVID doit s’appuyer sur de larges consensus et être vue comme une occasion à saisir pour se questionner sur le modèle de société dans lequel l’on vit. La crise sanitaire actuelle n’est que le prélude des défis qui attendent le Québec, et le reste du monde, dans les années et décennies à venir. Pour y répondre adéquatement, il faudra sans conteste compter sur une démocratie forte, sur une participation accrue et éclairée de ses citoyennes et citoyens, sur une presse indépendante et des scientifiques qui informent le débat public avec des faits et non des opinions. Il faudra aussi réfléchir aux discours haineux et à la montée des extrémismes, amplifiés par les médias sociaux. L’INM planche sur ces sujets, et espère pouvoir vous témoigner des avancées sur ces questions à notre prochain rendez-vous annuel.

L’équipe de l’INM 

L’équipe de l’INM comptait en fin d’exercice 25 personnes salariées permanentes, ainsi que des contractuels et collaborateurs. Le chantier d’amélioration des conditions de travail a permis de doter l’organisation 7 

d’une politique d’aménagement du temps de travail, d’une échelle et d’une politique salariales, d’une politique d’évaluation de la performance des employés, ainsi qu’à mettre à jour l’ensemble des conditions de travail offertes par l’organisation. L’exercice s’est aussi terminé par l’annonce de l’implantation d’un régime d’assurance collective pour tout le personnel salarié dès avril 2021. Le télétravail a été maintenu et le bureau a été ouvert avec une capacité réduite à quelques périodes, dans le respect des directives de la santé publique. 

L’équipe a réussi à assurer la continuité des opérations, à faire rebondir l’organisation dans une période de turbulence et à mettre les bouchées doubles après le premier trimestre pour relancer les projets et les activités. 

Même si les occasions sont nombreuses pour remercier l’ensemble des collègues de l’équipe, le rapport annuel nous permet d’exprimer toute la reconnaissance et la fierté que le travail et l’implication du personnel nous inspirent. Un chaleureux merci pour cet engagement sans relâche envers votre travail et surtout, envers la mission de l’INM. 

Le conseil d’administration de l’INM 

Le conseil d’administration de l’INM a adopté le plan stratégique et est le gardien de sa mise en oeuvre, via le comité stratégie. Le comité gouvernance a entamé la révision du processus d’évaluation de la direction générale, entre autres, et le comité finances et audit a effectué un suivi serré, avec la direction, des finances en période de crise. Le conseil demeure à l’affût des moyens pour améliorer la gouvernance de l’organisation et pour assurer une cohérence de ses pratiques avec la mission de l’organisation. 

Remerciements 

Les membres de l’INM sont essentiels à son existence. Nous profitons de l’occasion pour les remercier du soutien, parfois nouveau, parfois renouvelé, envers la mission de l’organisation. Votre engagement envers la démocratie participative est source d’inspiration pour l’équipe. 

Nous désirions également formuler un remerciement spécial aux membres du conseil qui ont terminé leur mandat et n’en ont pas sollicité un nouveau : Vanessa Cherenfant et Stéphane Dumont. 

Montréal, le 23 septembre 2021 

Julie Caron-Malenfant, directrice générale
Michel Cossette, président du conseil d’administration 

Les faits saillants

Contacts avec le public

  • 245 activités auxquels l’INM a contribué

  • Plus de 20 100 citoyennes et citoyens touché-es par nos projets

Membership

  • 181 membres

  • 57 personnes ou organisations ont fait un don

  • 13770 $ en dons

Devenez membre!

Présence médiatique

  • 71 articles de presse à propos de l’INM et de ses projets

  • 10 communiqués de presse

  • 2 000 auditrices et auditeurs du balado de l’INM

  • 14 500 abonnés à notre infolettre

Présence en ligne

Des réalisations importantes cette année

Participation publique

Les États généraux de la profession infirmière

Laboratoire d’idées

L’état du Québec 2021 | La relance du Québec en 25 thèmes

Éducation à la citoyenneté

Le Rendez-vous national des jeunes élu-es 2021

Téléchargez la version PDF

À propos de l’INM

L’INM est une organisation indépendante et non partisane qui a pour ambition d’accroître la participation des citoyennes et des citoyens à la vie démocratique. L’action de l’INM a pour effet d’encourager la participation citoyenne et de contribuer au développement des compétences civiques, au renforcement du lien social et à la valorisation des institutions démocratiques. L’équipe de l’INM est animée par la conviction que la participation citoyenne renforce la démocratie.

2021-09-30T15:44:42-04:00