Parcours médias : Avoir 20 ans, en un instant

Retour à la page des parcours Résultats Parcours médias : Avoir 20 ans, en un instant Pour le Parcours médias, les jeunes ont rencontré des personnalités inspirantes et ont monté une collection de portraits instantanés sur la thématique des 20 ans, accompagné par le photographe Hamza Abouelouafaa. Vous trouverez ci-dessous une vidéo de leur présentation, lors de la Tribune jeunesse, ainsi qu'un lien vous menant à la série de photos et d'enregistrements audio. Résultats Guide de participation Le mentor et

Zachary T. Gauthier

Zachary T. Gauthier Agent de communication 514 934-5999 zachary.gauthier@inm.qc.ca Baccalauréat en relations internationales Après l'obtention d'un baccalauréat en relations internationales à l'Université de Montréal, Zachary fait son entrée à l'École nationale de l'humour au sein du programme d'écriture humoristique. Au baccalauréat, il s'intéresse particulièrement aux inégalités Nord-Sud, aux récits politiques et à l'influence des acteurs non-étatiques. Après trois années à explorer un univers rationnel et analytique, Zachary reconnecte avec son côté créatif à l'École nationale de l'humour, où il utilise l'humour et l'écriture comme outil de vulgarisation d'enjeux lui tenant à coeur. Zachary rêve d'évoluer dans

Marie-Alexandre Forest

Marie-Alexandre Forest Agente de projet 514 934-5999 marie-alexandre.forest@inm.qc.ca Maîtrise en droit – études des migrations Maîtrise en droit – droit international et politique internationale appliqués Baccalauréat en relations internationales et droit international Spécialisée en enjeux migratoires et en droit international, Marie-Alexandre détient plusieurs expériences en protection des droits des travailleurs migrants au Québec et à l’international. C’est à la suite de son expérience avec l’Institut Mexicain de la Jeunesse en participation citoyenne qu’elle a développé un fort intérêt en éducation à la citoyenneté, particulièrement chez les jeunes. Elle rejoint l’équipe de l’INM pour l'appuyer durant l’été

L’École d’été 2023 de l’INM : 20 ans et toutes ses dents

L'École d'été 2023 de l'INM 20 ans et toutes ses dents Montréal, le 15 juin 2023 – L'Institut du Nouveau Monde (INM) est fier de dévoiler sa 20e École d'été qui aura lieu du 21 au 23 septembre 2023 à la Maison du développement durable. Cette école de la participation citoyenne est un événement festif et stimulant qui, une fois de plus, sera l'occasion pour des jeunes de partout au Québec et d'ailleurs de faire le plein d'idées et d'énergie sous le thème Perspectives. Une programmation qui a du mordant Le thème «Perspectives» est un appel à

Dernier droit pour les Ateliers-discussion de l’INM sur le racisme

Dernier droit pour les Ateliers-discussion de l'INM sur le racisme Montréal, le 14 juin 2023 – Diverses entreprises et organisations se mettent en action pour ouvrir des espaces de discussion auprès de leur équipe sur les enjeux liés au racisme et pour explorer des solutions concrètes. L'Institut du Nouveau Monde (INM) participe à cet effort en jetant les premiers jalons de cette discussion auprès de certaines entreprises avec les Ateliers-discussion sur le racisme. Après avoir tenu plus de 40 activités rejoignant près de 400 personnes dans une diversité de secteurs, l'INM propose jusqu'à l'automne ses ateliers de

Les Ateliers-discussion sur la participation citoyenne

L’Institut du Nouveau Monde (INM) propose aux organismes ayant comme public des jeunes personnes immigrantes ou issues de l’immigration d’accueillir gratuitement des ateliers-discussion sur la participation citoyenne. Il s’agit d’une occasion pour les jeunes, à travers une présentation sur la participation citoyenne suivie d’une rencontre avec une élue ou un élu, d’échanger à propos de leurs réalités respectives et d’explorer les espaces d’engagement social.

L’École d’influence à Québec

La prochaine École d’influence se tiendra pour la première fois à Québec les 6 au 8 octobre 2023. L’École d’influence s’adresse aux personnes immigrantes en région au Québec, âgées de 18 à 35 ans, et qui s’identifient comme personnes racisées ou issues de communautés ethnoculturelles. Un camp de formation le temps d’une fin de semaine permet aux participantes et participants de s’outiller et de créer des solidarités, accroître son réseau et développer des compétences.