Sondage Léger sur les inégalités

COMMUNIQUÉ – Pour diffusion immédiate

Dévoilement du sondage Léger sur les inégalités de revenus

 

MONTRÉAL, 21 octobre 2014 – Les inégalités sont en hausse et elles nuisent à l’économie, à la démocratie et à la société. Souvent présentées comme inéluctables, elles sont le reflet de choix de société. C’est dans cette perspective que l’Institut du Nouveau Monde a lancé il y a deux ans le Rendez-vous stratégique sur les inégalités sociales, une vaste démarche délibérative qui vise à faire émerger une volonté sociale claire pour les réduire. Dans ce cadre, l’INM a commandé un sondage Léger exclusif afin de connaitre l’avis des Québécois sur les priorités à accorder à cet enjeu.

Des grands constats qui se dégagent

Il y a un large appui pour que la réduction des inégalités de revenus au Québec soit une priorité pour le gouvernement du Québec (70% des répondants favorables, 22% en désaccord). Le niveau de revenus des répondants influence de manière significative les réponses; le taux de répondants favorables à la réduction des inégalités oscille entre 66% et 78% pour ceux ayant un revenu inférieur à 100 000$, alors qu’il baisse à 50% pour ceux ayant un revenu supérieur à 100 000$.

Pour réduire les inégalités de revenus au Québec, les répondants privilégient l’imposition des plus riches et le renforcement de la progressivité du système fiscal (40%), ainsi que le renforcement de la qualité et l’accès universel à l’éducation (30%) et aux soins de santé (28%). La réduction des écarts de salaires au sein des entreprises et l’assurance que les prestations d’assistance sociale couvrent les besoins de base récoltent également un bon appui (23% et 20%, respectivement). Seulement 8% des répondants ne favoriseraient aucune de ces mesures et 6% préfèrent ne pas répondre. Toutefois, seulement 22% sont prêts à payer plus d’impôts ou de taxes dans le but de réduire les inégalités de revenus au Québec. 29% des répondants ayant un revenu inférieur à 40 000 $ répondent favorablement à cette option, alors que ce taux est de 18% pour ceux ayant un revenu supérieur à 100 000$.

Le gouvernement du Québec a récemment lancé deux projets de réforme : de la fiscalité et des programmes. 57% des répondants considèrent que ces réformes devraient avoir comme objectif de ne pas augmenter les inégalités de revenus, alors que 25% considèrent que ce n’est pas un critère pertinent et 18% ont préférés ne pas répondre. 73% des répondants considèrent que lorsque les gouvernements mettent en place, modifient ou abolissent des programmes sociaux ou des services publics, ils devraient publier des études d’impacts quant aux effets de ces changements sur l’évolution des inégalités de revenus, alors que 17% sont défavorable à cette idée.

Invitation au grand public

Pour conclure la démarche, l’INM invite les citoyens à venir discuter des moyens pour réduire les inégalités sociales au Québec. Le Rendez-vous national sur les inégalités aura lieu les 24 et 25 octobre prochain, au Cœur des sciences de l’UQÀM à Montréal. Les priorités et les propositions citoyennes issues de l’ensemble du Rendez-vous stratégique seront présentées, et les participants seront invités à réfléchir aux solutions qu’il faudrait apporter aux inégalités. Ce sera également l’occasion de susciter l’intérêt du grand public, des médias et des décideurs pour la question des inégalités sociales.

L’Institut du Nouveau Monde

L’Institut du Nouveau Monde est une organisation non partisane dont la mission est d’accroître la participation des citoyens à la vie démocratique. L’action de l’INM a pour effet d’encourager la participation citoyenne et de contribuer au développement des compétences civiques, au renforcement du lien social et à la valorisation des institutions démocratiques.

-30-

Pour plus d’information :
Sophie Séguin, directrice des communications à l’Institut du Nouveau Monde
sophie.seguin@inm.qc.ca 514 934-5999 poste 262 | 1 877 934-5999