Les visages de l’engagement – Alexandre Cloutier

Retour Réfléchir collectivement Avec Alexandre Cloutier, président de l’Université du Québec Pourriez-vous nous parler un peu de votre parcours, tant au niveau de l’engagement que dans les sphères politiques et professionnelles ? Comment être bref sur son parcours lorsque les années passent et qu'on a de plus en plus de cheveux gris ? Je suis d'abord et avant tout un « bleuet » d'origine et je dirais un « bleuet » qui continue de vieillir. Je suis né au Lac-Saint-Jean, j’ai étudié à Montréal, à Ottawa, en Angleterre, en France. Je me suis quand même pas mal promené durant

Les visages de l’engagement – Sarah Bigras

Retour Faire le saut dans la vie politique Avec Sarah Bigras, directrice des communications au cabinet de la ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé Pourriez-vous nous parler un peu de votre parcours, tant au niveau de l’engagement que dans les sphères politiques et professionnelles ? Mon implication dans la société s'est révélée tôt dans ma vie. Dès le secondaire, je voulais m'engager dans tout ce qui existait. Une époque marquante a été au cégep, lors du mouvement étudiant de 2012. Il y avait alors une effervescence d’engagement chez la jeunesse. J’étudiais en Techniques de comptabilité

Les visages de l’engagement – Laurent Levesque

Retour Améliorer la vie étudiante Avec Laurent Levesque, directeur général et cofondateur de l'unité de travail pour l'implantation de logement étudiant (UTILE) Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Mon nom est Laurent Levesque, je suis directeur général et cofondateur de l'Unité de travail pour l'implantation de logement étudiant, l'UTILE. C'est un projet que j'ai démarré avec d'autres étudiants et étudiantes quand je finissais un baccalauréat en urbanisme à l'UQAM. Notre idée initiale était de reprendre l'Îlot Voyageur, un projet de résidence à l'UQAM qui n'avait pas fonctionné. Rapidement, on s'est rendus compte qu'il n'y avait personne au Québec

Les visages de l’engagement – Bianca Annie Marcelin

Retour Développer son esprit critique Avec Bianca Annie Marcelin, avocate chez McCarthy Tétreault Pourriez-vous nous parler un peu de votre parcours, tant au niveau de l’engagement que dans les sphères politiques et professionnelles ? Je suis née en Haïti, aussi connue sous le nom de « pays des montagnes ». J’ai vécu mes 5 premières années à Port-au-Prince, puis je suis arrivée au Québec avec mes parents et ma grande sœur. Plus tard, l’un des cours qui m’a le plus marqué pendant mon parcours au cégep est mon deuxième cours de philosophie. Ce cours a été très marquant pour

Les visages de l’engagement – Maude Léonard

Retour S’ouvrir à la découverte Avec Maude Léonard, professeure à l’ESG-UQAM et psychologue communautaire Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Mon nom est Maude Léonard, je suis psychologue communautaire et je suis professeure à l'École des sciences de la gestion de l'UQAM. Je me spécialise en gestion des entreprises sociales et collectives. Pourriez-vous nous parler un peu de votre parcours, tant au niveau de l’engagement que dans les sphères politiques et professionnelles ? J'ai fait des études en psychologie, puis je me suis dirigée aux études doctorales en psychologie communautaire. C'était important pour moi d'intervenir au niveau

Les visages de l’engagement – Sébastien Lemire

Retour S’obliger à rêver Avec Sébastien Lemire, député d’Abitibi–Témiscamingue à la Chambre des communes du Canada Pourriez-vous nous parler un peu de votre parcours, tant au niveau de l’engagement que dans les sphères politiques et professionnelles ? Il faut dire que l'engagement fait partie de mon parcours. Je dirais même que mes implications, notamment tout ce que j’ai entrepris quand j'étais au niveau collégial et universitaire, m’ont conduit plus tard à représenter la population d'Abitibi–Témiscamingue. J’ai été très engagé dans les associations étudiantes et dans les partis politiques, tant en Abitibi–Témiscamingue qu'à Montréal. J'ai étudié en communication politique à

Les visages de l’engagement – Widia Larivière

Retour Décoloniser les esprits Avec Widia Larivière, cofondatrice et directrice générale de Mikana Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?  Je m'appelle Widia, je suis cofondatrice et directrice générale de l'organisme Mikana. Mikana est un organisme autochtone à but non lucratif dont la mission est de sensibiliser différents publics sur les réalités et perspectives des peuples autochtones, notamment à travers l'éducation, la sensibilisation, les partenariats et l'empowerment des jeunes Autochtones. Il a été fondé 2015, dans une perspective de lutte contre le racisme et contre la discrimination à travers l’éducation. Pourriez-vous nous parler un peu de votre parcours,

Les visages de l’engagement – Amélie Laframboise

Retour Provoquer le changement Avec Amélie Laframboise, conseillère politique, Est de Montréal et Transition industrielle au Cabinet de la mairesse et au Comité exécutif de la Ville de Montréal Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Je suis Amélie Laframboise et je travaille actuellement au cabinet de la mairesse Plante à la Ville de Montréal. J'ai occupé différentes fonctions au cabinet : du développement économique à la transition écologique et aux questions environnementales. Maintenant, mon nouveau défi, c’est l’Est de Montréal et la transition industrielle. Pourriez-vous nous parler un peu de votre parcours, tant au niveau de l’engagement

Les visages de l’engagement – Marouane Joundi

Retour S’écouter pour l’après Avec Marouane Joundi, chargé de projets en changements climatiques à l’Union des municipalités du Québec Pourriez-vous nous parler un peu de votre parcours, tant au niveau de l’engagement que dans les sphère professionnelle ? Je suis arrivé au Québec il y a exactement cinq ans, après trois ans en France et 17 ans au Maroc. Je suis d’abord venu pour un échange étudiant alors que je finissais mon baccalauréat en science politique puis j’ai poursuivi en maîtrise dans le même domaine à l’Université de Montréal. Je travaille en ce moment à l'Union des municipalités

Les visages de l’engagement – Marc Jeannotte

Retour Affronter les transitions Avec Marc Jeannotte, cofondateur et directeur général de Votepour.ca Pourriez-vous nous parler un peu de votre parcours, tant au niveau de l’engagement que dans les sphères politiques et professionnelles ? Depuis l'adolescence, j'ai toujours été attiré par la chose politique. Dès l’âge de 18 ans, j’ai été impliqué dans l’aile jeunesse d'un parti politique. J'ai toujours été impliqué dans différents partis, mais toujours un peu désillusionné par la réelle capacité des formations politiques de bien incarner l'intelligence de tout le monde qui y était impliqué. Une des choses que j'ai beaucoup